Sélectionner une page

Mise en scène
Kenneth George

Concept
Brita Kleindienst

Dramaturgie
Marco Cupellari

Comédiens
Brita Kleindienst
Sara Bocchini

Musique originale
Dario Miranda

Masques
Brita Kleindienst
Sara Bocchini

Création lumière
Christoph Siegenthaler

Scénographie
PerpetuoMobileTeatro

Photos
Lorenzo Palmieri

Production
PerpetuoMobileTeatro
Accademia Teatro Dimitri

Soutiens
Fondation Ernst Göhner

Téléchargements

Everything is beautiful

Spectacle avec des demi-masques inspirés par les sept péchés capitaux.

Le réveil sonne. Éteindre et se rendormir. Le réveil sonne à nouveau. Rester simplement au lit et regarder les bulles de savon éclater. Faire du café. Se regarder dans le miroir : il faudrait manger moins de chocolat et arrêter de fumer. Puis la question : qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Et surtout : où sont ces maudites clés de porte d’entrée ?

Everything is beautiful raconte l’histoire d’une jeune femme qui, à première vue, mène une vie réglée et satisfaite. Mais un jour, elle ne parvient pas à sortir de chez elle pour aller travailler. Sept personnages étranges apparaissent soudain – l’indolence, l’orgueil, l’envie, la colère, la cupidité, la gourmandise et la luxure – dans le miroir, sous la table, dans le placard de la cuisine, dans la baignoire… Et tous ont quelque chose à dire. Au final, une question se pose : qu’est-ce qui est vraiment important dans la vie ?

Everything is beautiful est né d’une réflexion artistique sur la thématique des sept péchés capitaux. Au début du processus de création, un masque a été conçu pour chaque péché, accompagné d’un morceau de musique original. Que diraient les péchés individuels s’ils pouvaient se défendre devant un tribunal ?

Sortis de leur contexte religieux, dans lequel ils ont une signification exclusivement négative, les péchés capitaux peuvent être redécouverts comme des forces archétypales qui nous permettent d’expérimenter la vie dans sa plénitude et son imprévisibilité.

Everything is beautiful est un aperçu de l’intimité d’une crise existentielle tout à fait normale ; un regard sur les monstres cachés dans le placard et, finalement… un hymne à la simplicité complexe de la vie !

Gallerie photos

TRAILEr